Le Travail de deuil.

























Et ensuite… entamer le travail de deuil.

Avant tout donnez-vous le temps de guérir.
Petit à petit, si le souvenir de la personne disparue reste, la douleur s’amenuise.
Il faut tout d’abord laisser le chagrin s’exprimer, vivre sa souffrance pleinement et extérioriser les émotions qui en découlent.

Il est normal de passer par différentes phases qui iront du déni pur et simple de la réalité, à la révolte, la colère, l’anxiété… avant d’envisager une quelconque acceptation de la situation.

Tout cela varie bien sûr d’une personne à l’autre en fonction de son bagage émotionnel et de sa résistance au stress.

Le deuil est un moment très difficile à surmonter, il faudra des trésors de patience envers vous et les autres, aussi beaucoup d’énergie…

Dans certains cas, il est nécessaire de demander l’aide d’un proche ou d’un médecin, il ne faut pas en avoir honte.

Surmonter la perte d’un être cher est un facteur de déséquilibre transitoire, mais aussi pénible soit cette épreuve, elle suit son cours et arrive à son terme.


Recherche defunt


Achat de Fleurs


Achat de vase